Même les fortunes modestes ont droit à des conseils de professionnels.
Même les fortunes modestes ont droit à des conseils de professionnels. Image: iStock
Sponsorisé

La gestion de fortune n’est plus réservée aux multimillionnaires

A partir d’un capital de 100'000 francs, il est possible de bénéficier de conseils de placement professionnels. Cette démocratisation permet aux petits épargnants d’économiser le payement des intérêts négatifs et d’espérer accroître leur fortune.

On pense souvent que les conseils d’un gestionnaire de fortune professionnel sont réservés à une caste richissime qui roule en 4X4 SV haut sur pattes, passe ses vacances à Bora Bora ou à Crans-Montana et vit dans une villa de prestige à Cologny (GE), à Lutry (VD) ou encore à Auvernier (NE), communes bucoliques à la fiscalité avantageuse et qui jouissent d’une vue imprenable sur les Alpes et le lac. Rien n’est plus faux.

«La gestion de fortune n’est plus réservée aux multimillionnaires, fait remarquer Romain Daudey, gestionnaire de fortune. Aujourd’hui, un particulier peut bénéficier des conseils professionnels d’un expert financier même s’il dispose d’une fortune modeste, à partir de 100'000 francs par exemple. Evidemment à 20 ans ou à 30 ans, un individu a rarement une telle somme à sa disposition. En revanche, sa situation financière est tout à fait différente à quarante ans, à cinquante ans et surtout à l’âge de la retraite.»

En Suisse, après 60 ans, de nombreux particuliers disposent d’une épargne de plus de 100 000 francs grâce au 2e pilier. Même avec un faible revenu, 3000 francs par mois par exemple, et même s’il n’a pas économisé un seul centime de sa vie, un jeune retraité suisse a de fortes probabilités de disposer d’un avoir d’au moins 100'000 francs auprès de sa caisse de pension. Cette épargne ne représente que 2222.25 francs par an ou 185.20 francs par mois mis de côté durant 45 années de travail, ou beaucoup moins en tenant compte les intérêts composés, qui peuvent démultiplier l’épargne.

Aujourd’hui, un particulier peut bénéficier des conseils professionnels d’un expert financier même s’il dispose d’une fortune modeste

On le sait : le futur retraité a le choix : retirer tout ou partie de son 2e pilier ou toucher une rente à vie. S’il opte pour le retrait du capital, que va-t-il faire ? S’offrir des voyages, vivre la belle vie, acquérir une maison de vacances en Espagne ou en Thaïlande? Il peut également déposer ces fonds sur un compte bancaire afin compléter lui-même sa rente AVS. Seulement dans ce cas, il risque d’être pénalisé par sa banque.

Non seulement, son argent ne rapportera aucun intérêt. Mais en plus, il perdra 0,4% à 0,5% de sa fortune chaque année, soit 400 à 500 francs par an sur 100'000 francs. C’est l’effet de la ponction des taux d’intérêts négatifs imposés depuis 2015 par la Banque Nationale Suisse (BNS), afin de décourager les investisseurs de placer leur argent en francs suisses.

Cette mesure exceptionnelle, destinée à durer, a pour but de freiner l’appréciation du franc suisse, monnaie refuge en cas de crise, surévalué de 10% selon les experts. Ce qui pénalise les exportations suisses. Les banques suisses, qui, en cinq ans, ont payé ainsi à la BNS plus de 8 milliards de francs d'intérêts, dont 2 milliards, un pic, en 2019, reportent de plus en plus cette sanction sur les comptes de leurs clients à partir de 100'000 francs.

Autrement dit, l’épargnant qui aujourd’hui confie la gestion de sa fortune à un professionnel obtient un double gain. Il économise le payement des taux d’intérêts négatif. En plaçant ses économies, il peut en outre espérer un rendement positif afin d’accroître sa fortune et non la diminuer.

Sponsorisé

Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing de Tamedia, en collaboration avec Genève Invest.

Lisez cet encadré si vous...

• …ne voulez plus laisser votre argent sur votre compte d’épargne

• …disposez de plus de 100'000 francs pour un placement

• …voulez obtenir un rendement attrayant dans un contexte de taux d’intérêt zéro.

Comment les investisseurs peuvent-ils obtenir un revenu en capital sûr, prévisible et attrayant en période de taux d’intérêt très bas ou négatifs? Les gérants de Genève Invest se sont penchés sur cette question et ont trouvé la réponse suivante: grâce à des investissements dans un portefeuille d’obligations soigneusement sélectionnées, émises par des sociétés auditées et saines dans différentes devises. Dans un passé récent, ces titres à revenu fixe ont généré des rendements mensuels qui étaient égaux ou supérieurs aux rendements annuels actuels des autres placements. Le groupe Genève Invest est une société de gestion de fortune agréée domiciliée à Genève et au Luxembourg. Elle est au service de clients privés et des entreprises dans plus de 40 pays. En plus d’investir dans des titres à revenu fixe, GI se spécialise dans le «Value Investing», la sélection et l’investissement dans des actions de qualité prometteuse. Depuis 2008, Genève Invest est l’initiateur du fonds Switzerland Invest Fixed Income High Yield, qui a reçu cette année le Lipper et le City-wire Fund Award dans la catégorie «High Yield Bonds Global».